Piloophaz:Mélancolie

From Lyriki
Jump to navigation Jump to search
“Mélancolie”
Artist: Piloophaz
Albums: Noyau Dur (2000)
Lyricists: Piloophaz


Ecoute les gammes du piano qui pleure dans la nuit
A deux mains je prend mon crâne empli d’ennuis
Celui qui joue les crapules qui se prend pour un fou,
Revient geindre au crépuscule roulant le front dans les genoux
C’est si simple de péter un câble, une case de moins au compteur
Le conteur d’histoires macabres regrette de ne pas être le dompteur
Des idées qui tournent en boucle dans sa tète tel un sampler
L’ampleur du problème a causé bien plus de 100 pleurs,
Et j’en pleur saigné par la mélancolie
La douleur m’envahit mes larmes tombent telle la pluie
Et l’appui nécessaire à mon épanouissement
S’est évanoui au cœur de ce monde oppressant.

Temps écoulé homme écroulé combien de larmes ont coulé
Ecrous lié à la fatalité apeuré par ma destiné
Est ce inné que d’être constamment par la peur rongé
Epurées sont espérances sur l’existence prolongée
Dans mon cœur il fait froid, le vent souffle dans ma tête
Et crois moi je ne peux plus essuyer toutes ces tempêtes
Et tant pis si le vent doit balayer cette feuille
L’oiseau tombé de son nid n’aura pas de cercueil
Cueilli en pleine fleur de l’âge, je préfère ne pas y penser
Car la vie m’inflige des plaies impossible à panser
L’haut de là devient alors la solution de facilité
Car même la joie m’est trop dure à imiter !