Piloophaz:Brûle ton école

From Lyriki
Jump to navigation Jump to search
“Brûle ton école”
Artist: Piloophaz & Liar-X
Albums: Noyau Dur (2000)
Lyricists: Piloophaz & Liar-X

Brûles ton école, brûle brûles ton ékole
L 'élitisme culturel ne doit pas avoir le monopole !

[Liar-X]
l'instruction l'éducation sont des notions
Propres aux valeurs de notre nation
Alors comment puis je rentrer en contradiction avec une si noble institution
Le savoir permet à l'homme d'ouvrir son esprit
Il lui indique quel combat il doit mener durant sa vie
Mais alors pourquoi ? un système si important est il basé sur le rejet
Pourquoi ? Peut on être considéré comme un déchet
La violence à l'école c'est aussi le rapport professeur élève
Puissance du maître sur l'esprit de l'esclave
Rien n'est à comprendre tout est à apprendre
Après sur le marché du travail tu pourras te vendre
Comme les putes se vendent sur le trottoir
Tu deviendras une prostitué du savoir
Mais l'état n'a pas besoin d'une jeunesse qui réfléchit
Il aspire seulement à créer un peuple qui obéit
C'est pourquoi les programmes sont si clairs et sans équivoques
Dans la ligné du bon sens de notre époque
Boom c'est ainsi Boom c'est comme ça
Boom ne réfléchis pas Boom Boom qui t'en a donné le droit
Mais en évitant de développer l'esprit critique
On arrive à minimiser les risques
La culture sert de prétexte pour mieux nous intégrer
Ici l'économie est la seule réalité
Mais où est passé l'instruction
je ne vois ici que de la compétition
Identique à celle de votre économie libérale
L'école Reproduisant les différences sociales
Ce lieu parait il est gratuit et obligatoire
Mais si t'as pas d'argent c'est pas la peine de venir t'asseoir
Il me semble qu'il serait salutaire de dégrader réduire à poussière
Ces locaux battis de trais primaires
Dont l'architecte n'avait besoin que d'une équerre
Pour enfermer des milliers d'esprits privés d'autonomie
Et pourtant il faut lire, lire et s'instruire, lire et s'enrichir
Les livres sont les amis du combat à venir
Les pages tournent et mon intellect grandit
J'ai pris conscience des périples de notre vie
Les mots m'ont appris à connaître mon ennemi
C'est ce système et cette putain d'économie !

[Piloophaz]
Mon jugement est définitif sur ce système éducatif
Collectif destructif pour tous tes objectifs
Bourrés de préjugés ils cherchent à te gruger
Petit écolier tu n'as nul part où te réfugier
Depuis le début on te façonne selon certains critères
Mais à aucun moment ton esprit est ouvert
constamment on te ment dans l'enseignement
Ici on fait de toi un homme, mais l'enseigne ment
Durant une grande partie de ta vie ils vont t'endoctriner
Pour pouvoir ensuite plus facilement t'exploiter
Formaté comme une disquette, tu ingurgites les donnés
A ta sortie t'es plus risible qu'un sketch d'Elie et Dieudonné
Le crâne bourré de vérités jamais dégrossies
Car ne crois pas que tout te soit dévoilé c'est ainsi
T'es pire qu'un putain de poulet en batterie,
Voilà ce que désir ta patrie :
Finis premier de la classe, avec un diplôme très haut
Pour te fondre dans la masse, un mouton de plus dans le troupeau
Le pire c'est que tout ça est nécessaire à ton futur
Métro-boulot-dodo, et ton cerveau manque de structures
Donnes moi la main et prend la mienne dans la gueule
Mais oui mais oui l'école est finie
Elever des toutous dociles c'est tout ce qu'ils veulent
Il y a bien longtemps que plus jamais on ne t'instruit
T'éduquant seulement dans une optique individualiste
Cours mais n'attend pas d'aide sur le bord de la piste
Le bonheur des uns le malheur des autres c'est du pareil au même
Tu réussis tu échoues les en informer c'est pas la peine
Du respect ! fermes ton claque merde je connais le refrain
Ici c'est un contre tous et tous des chiens
développant l'esprit de compétition, infiltrant la nation
D'assoiffés du pognon, prêt à tout pour son acquisition
Ici non seulement il a une odeur mais aussi une couleur
Tu seras orienté vers tel ou tel secteur
Selon ton statut social, racial voilà la démarche
Le racisme est al, à la gueule ils te crachent
Tous les jours dans cette putain de cours
C'est toujours les mêmes têtes que je vois aux alentours
Des petits blancs friqués, B-Boyz du monde qui se la pètent
Pendant que mes potes basanés sont cantonnés au L E P
Le fils d'immigré doit prendre ce qu'on lui a réservé
Un teint de peau trop marqué, il ne doit pas se faire remarquer
En obtenant un boulot trop haut placé dans la hiérarchie
L'égalité des chances dans mon pays est une lubie